Le Réseau Ferroviaire Russe

Un réseau immense ouvert sur l'Eurasie

Царскосельская_железная_дорогаLe 11 novembre 1837, la Russie inaugurait sa première ligne de chemin de fer reliant Saint-Pétersbourg à Tsarkoï Selo en 35 min. Sous le règne de l’Empereur Nicolas Ier, l’ingénieur autrichien Franz Anton von Gerstner concepteur de ce projet, initia le développement et l’ouverture de l’empire à toutes ses contrées. Dans un premier temps des voies privées, destinées à l’élite de l’époque, et administratives firent leur apparition ; puis dans la deuxième parties du XIXème siècle des nécessités économiques et militaires enclenchèrent un accroissement exponentiel du réseau vers l’Est avec la naissance du Transsibérien. Suite à la Révolution d’Octobre en 1917, l’ensemble des voies privées se nationalisent sous la gestion du Ministère des voies de communication. D’immenses projets d’extensions émergent de cette période soviétique comme le Tourksib, le Transpolaire ou le BAM. En 1991 après la chute du régime, les infrastructures ferroviaires furent laissées à l’abandon et ce n’est qu’au début des années 2000 qu’un programme de modernisation prit vie avec une stratégie de développement et d’ouverture planifiée jusqu’en 2030. Aujourd’hui la Russie avec ses 121.000 km de voies ferrées se situe en troisième position sur le plan international derrière les États-Unis et la Chine, en revanche, elle occupe la première place dans la catégorie de l’aménagement de son réseau avec plus de 50 % des 86.000 km, classés comme usage courant, fonctionnant à l’énergie électrique.

Nous pouvons classifier les différentes lignes en trois secteurs

Voie (магистраль/magistral) ou Train (поезд/poezd) Connexions Distance Mise en Circulation
LES GRANDES LIGNES INTERNES
Транссибирская (Transsibirskaya) Transsibérien   Moscou - Vladivostok 9288.2 km 1904
Трансполярная (Transpolarnaya) Transpolaire Salekhard - Igarka 1297 km 1949 – 1953 (fermée)
Электричка (Elektritchka) Réseau Inter-Régional Moscou et l’Occident russe - Depuis les années 1950
Байкало-Амурская (Baïkala Amourskaya) Baikal-Amour-Magistral ou BAM Taïchet - Sovgavan 4287 km 1991
Урал (Oural) Moscou – Kazan - Iekaterinbourg 2916 km 2009
Oбская (Obskaya) Obskaya - Kharasavej 678 km 2010
TRAINS ET LIGNE A GRANDE VITESSE
Сапсан (Sapsan) Saint-Pétersbourg – Moscou ± 650 km 2009
Moscou – Nijni Novgorod 442 km 2010
Moscou – Kazan ± 800 km 2020
Аллегро (Allegro) Saint-Pétersbourg - Helsinkis 443 km 2010
Ласточка (Lastochka) Saint-Pétersbourg – Bologoe 319 km 2013
Moscou – Nijni Novgorod 442 km 2013
Saint-Pétersbourg - Pétrozavodsk 402 km 2014
Moscou - Koursk 537 km 2014
Moscou - Smolensk 418 km 2014
Krasnodar - Adler 251 km 2014
Saint-Pétersbourg – Moscou ± 650km 2014
Krasnodar – Roskov sur Don 278 km 2014
Maikor - Adler 254 km 2015
Saint-Pétersbourg – Lappenrantoj (Finlande) ± 200 km 2016
Novossibirsk – villes principales de la Sibérie - 2030
Iekaterinbourg – villes principales de l’Oural - 2030
Стриж (Ctrije) Moscou – Nijni Novgorod 442 km Eté 2015
Moscou - Berlin 1789 km Fin 2015
Moscou - Pékin Moscou - Pékin ± 7000 km En projet
TRAINS ET LIGNES INTERNATIONAUX*
Китайско-Восточная (Kitaïsko-vostotchnaya) Transmandchourien Tchita - Pékin 2536 km 1903
Туркестано-Сибирская (Tourkestano-sibirskaya) Turksib : Novossibirsk – Tachkent (Ouzbékistan) 2375 km 1931
Moscow Express Paris - Moscou 3200 km 1960
Трансмонгольская (Transmongolskaya) Transmongolien Oulan-Oude - Pékin 2081 km 1961
Riviera Express Nice - Moscou 3318 km 2010
Moscou - Crimée Moscou – Simféropol ± 2000 km 2015
* Il existe bien entendue de nombreuses liaisons ferroviaires moins importantes mais toutes aussi régulières reliant la Russie à ses divers pays frontaliers.

L’ensemble de ce réseau de chemin de fer est de nos jours exploité par trois grands groupes opérateurs :

Le premier étant constitué de la « РЖД » (compagnie des chemins de fer russe) ; une société anonyme de type ouverte crée en 2003 , dont le seul actionnaire est la Fédération de la Russie. Elle possède la quasi totalité des droits du réseau , près de 95% du matériel roulant et des infrastructures. Elle est répartie en plusieurs filiales territoriales gérant chacune une partie du trafic ferroviaire et les nombreuses entreprises qui lui sont rattachées. Elle est à l’origine du projet de modernisation et de développement des voies en Russie et à l’internationale de part ses multiples investissements et partenariats avec de grand groupes étrangers.

Le second groupe englobe l’ensemble des entreprises propriétaires d’infrastructures comme par exemple la Karelian Trains (groupe finlandais dont la РЖД est actionnaire) , The Golden Link ou encore Gazpromtrans, propriétaire de la ligne Obskaya pour le transport de ses marchandises depuis le nord.

Le dernier groupe lui est apparut dans les années 2000 lorsque des accords furent signés entre la РЖД et certaines entreprises, comme la New Fowarding Company ou Evrosib, afin que ces dernières puissent utiliser leur propre flotte ferroviaire sur le réseau national dans leurs intérêts commerciaux.